Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Enid le Mar 31 Jan - 23:11

même conclusion
avatar
Enid

Messages : 587
Date d'inscription : 21/09/2016
Age : 31
Localisation : Ille-et-Vilaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par chantecler le Mer 1 Fév - 12:55

j'aurais dit ça aussi (code civil et autorité parentale). Nous la déléguons en partie si nous choisissons de mettre l'enfant à l'école, mais pas dans le cas de l'IEF.
avatar
chantecler

Messages : 109
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Merepoule le Mer 1 Fév - 13:45

Conclusion il faut s'appuyer sur le code civil et en aucun cas sur la CIDE à moins de vouloir passer pour bouffon lol!
avatar
Merepoule

Messages : 1508
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 42
Localisation : 49 chambellay

http://www.la-mere-poule.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Mer 1 Fév - 17:04

Exactement Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Brune le Mer 8 Fév - 8:42

Je lance la réflexion sur l'article 28 point 1 c et d
"c) Ils assurent à tous l'accès à l'enseignement supérieur, en fonction des capacités de chacun, par tous les moyens appropriés;
et
d) Ils rendent ouvertes et accessibles à tout enfant l'information et l'orientation scolaires et professionnelles; "

Quand on lit l'article du Figaro sur le jeune unschooleur et qu'on voit qu'il passe ses journées sur les jeux vidéos durant l'adolescence, est-ce que le unschooling dans cette version (cette pédagogie ne se résume pas à cela sûrement) ne contrevient-il pas à l'article 28 1 c ? Car le jeune qui ne fait rien qui le prépare aux diplômes tel le bac général, ne se voit-il pas amputé de choix? Il a fait un CAP, mais n'a-t-il pas pris cette option par défaut? Et était-il suffisamment informé des choix professionnels et des moyens qu'il pouvait prendre pour accéder à ces métiers?
avatar
Brune

Messages : 128
Date d'inscription : 22/09/2016

https://grandirpresduchataignier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par lessauvageons le Mer 8 Fév - 11:10

Ta réflexion me fait songer à l'interview de Deirdre Bergeron adulte, qui justement reproche à son père de lui avoir limité ses possibles...

lessauvageons

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2016
Localisation : corrèze

http://les-sauvageons.legtux.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Brune le Mer 8 Fév - 11:37

Je reporte la discussion Fb pour ne pas en priver le forum
Mathilde Paquet A partir du moment où on fait l'école à la maison, les orientations de nos enfants sont différentes de celles qu'ils auraient eu à l'école. Ce qui ne veut en aucun cas dire qu'elles sont moins bien. Très clairement, il fait être vigilents à bien leur p...Voir plus

Caroline GP
Caroline GP " les orientations de nos enfants sont différentes de celles qu'ils auraient eu à l'école" : les enfants en unschooling ou ceux de l'IEF en général?

Mathilde Paquet
Mathilde Paquet En général. Mais c'est mon point de vue.

Caroline GP
Votre réponse...
Caroline GP
Caroline GP Et si cela était avéré, est-ce que cela contreviendrait à l'article 28 point 1 c ?

Caroline GP
Caroline GP La question qui se pose dès lors (sans poser de priorisation entre les métiers) "est-ce que l'IEF offre une égalité de chance et de choix" aux enfants ?

Laurence Fournier-de Richoufftz
Laurence Fournier-de Richoufftz Tout repose sur le discours et la posture des parents en fait. L'école peut éventuellement apporter un autre discours ou d'autres propositions d'orientation sur celles de la famille (en mieux ou en moins bien d'ailleurs) mais le fait est que c'est une ...Voir plus

Loïc Le Goff
Loïc Le Goff De nombreux parents pourront te dire que l'Ecole actuellement n'offr pas une Egalité de chance et de choix pour tous les enfants. C'est même le contraire.
Je n’aime plus · Répondre · 2 · 24 min

Loïc Le Goff
Loïc Le Goff L' école accentue les disparités sociales et maintenant s'y ajoute une inégalité géographique (ex :classes bilangues maintenues en Île de France et dans grande ville mais supprimées en province)
Je n’aime plus · Répondre · 1 · 21 min

Loïc Le Goff
Loïc Le Goff C'est une lapalissade avec l'école actuelle

Caroline GP
Caroline GP Mais, si on regarde de notre côté: nos enfants ont-ils accès à encore moins de choix?

Caroline GP
Caroline GP Si oui, je trouverais cela assez préoccupant. Imaginons que l'IEF prépare à des emplois en dehors des circuits: construction de bâtiments écolo, travail dans les arts. En soi, ces voies ne sont pas moindre que de faire dentiste par exemple (loin de là!!), mais l'enfant IEF avait-il le choix? Si c'est un non choix cela peut poser question... quant à l'article en question...

Aurélie Mayé Ce n'est pas justement l'objet même du contrôle académique que de vérifier si 'enfant a accès à une vision d'ensemble de la société et des possibilités de vie ?
J’aime · Répondre · 1 · 19 min
Aurélie Mayé
Aurélie Mayé Ce contrôle n'est-il justement pas mis en place pour garantir l'article 28-1-c et d ?
J’aime · Répondre · 1 · 18 min
Caroline GP
Caroline GP Aurélie Mayé posté la même chose en même temps!!!
J’aime · Répondre · 18 min
Loïc Le Goff
Loïc Le Goff Oui mais l'inspecteur a intérêt de marcher sur des oeufs avec certains parents qui pourront lui opposer leurs croyances, philosophie de vie, etc.
J’aime · Répondre · 17 min
Aurélie Mayé
Aurélie Mayé Caroline GP ;-)
J’aime · Répondre · 15 min
Caroline GP
Caroline GP Loïc Le Goff Je pousse la discussion pour étoffer nos réflexions (je ne suis pas dans la condamnation) : peut-on laisser un enfant enfermé dans la philosophie de ses parents si celle-ci peut le pénaliser pour son avenir? Quand on y réfléchit, on comprend quand même la responsabilité des inspecteurs...
J’aime · Répondre · 15 min
Aurélie Mayé
Aurélie Mayé "ma philosophie de vie c'est de recourir à la CIDE quand ça m'arrange, et quand ça m'arrange pas, c'est mon objection de conscience"... Ahem...
J’aime · Répondre · 3 · 14 min
Loïc Le Goff
Loïc Le Goff Caroline GP mais je suis absolument d'accord! L'inspecteur doit veiller

Loïc Le Goff Tu ne peux pas poser la question de maniere générale car, comme on ne cesse de le dire, le monde de l'ief est très divers. Certaines pratiques vont limiter le choix de l'enfant (unschooling mal mené) et réintégrer le cursus scolaire (grandes écoles par exemple)peut être difficile car le système n'est pas adapté.
J’aime · Répondre · 2 · 20 min
Caroline GP
Caroline GP Ce qui nous amène à considérer que les inspections sont importantes afin d'assurer le respect de l'article 28 1 c de CIDE
J’aime · Répondre · 1 · 18 min
Loïc Le Goff
Loïc Le Goff Les parents ont une responsabilité importante, primordiale dans cette offre de choix et l'institution ne peut pas laisser faire n'importe quoi, c'est sûr.
J’aime · Répondre · 1 · 13 min
Aurélie Mayé
Votre réponse...

Mathilde Paquet
Mathilde Paquet Je pense que l'ouverture d'esprit des parents est primordiale. A nous d'être à la hauteur et de leur montrer différents métiers et de les aider à trouver vraiment leur voie.
J’aime · Répondre · 3 · 15 min
Caroline GP
Caroline GP Et à l'inspection de veiller au grain au fond... si on s'en réfère au CIDE...
J’aime · Répondre · 1 · 12 min
Aurélie Mayé
Aurélie Mayé Même en imaginant une société future composée de communautés locales autonomes... Quels sont les paliers de densité de population, et de flux migratoires à partir desquels des codes communs doivent être mis en place ? N'a-t-on pas déjà explosé ces paliers avec nos 6 milliards d'individus ? (idée suivante à vérifier dans le texte ->)Dans notre Constitution il est écrit que le peuple délègue son pouvoir de décision à une institution étatique, est-ce cela le fond du problème des unschoolers ?
J’aime · Répondre · 3 min
Aurélie Mayé
Votre réponse...

Valerie Lepenru
Valerie Lepenru Mathilde Paquet j'aimerai comprendre ton affirmation sur le fait que l'ief donne forcément une orientation différente de celle des enfants scolarisés. cela me parait beaucoup plus complexe que ça. Des enfants à capacités égales pourraient également très bien avoir des orientations différentes en fonction de l'établissement dans lequel ils sont scolarisés, en fonction de leur milieu socio-culturel...et si ça se trouve, un enfant bien soutenu par ses parents en ief aura les mêmes choix que ce même enfant bien soutenu à l'école...
J’aime · Répondre · 3 · 11 min
Caroline GP
Caroline GP Je vois cela comme cela, mais le parent doit réaliser , surtout au collège, le cursus dont aura besoin son enfant pour réintégrer un établissement...
J’aime · Répondre · 9 min
Valerie Lepenru
Valerie Lepenru Oui, et du coup pour avoir une idée de cursus, il faut déja au départ avoir donné le maximum de billes à ses enfants pour qu'ils puissent réaliser leur plein potentiel au niveau collège...en toute liberté de choix, et non en effet coincé par des lacune que les parents n'auraient pas comblées. C'est tout le fil du rasoir : l'ief ultra libertaire qui ne veut pas formater ses enfants, fini par les formater par défaut à causes de leurs lacunes
J’aime · Répondre · 1 · 5 min
Aurélie Mayé
Votre réponse...
Valerie Lepenru
Valerie Lepenru et sinon, je l'ai écrit sur le forum, amis cette histoire me fait penser à l'interview de Deirdre Bergeron qui avait été postée ici, et qui en vuolait à son père de lui avoir fermé des portes...
avatar
Brune

Messages : 128
Date d'inscription : 22/09/2016

https://grandirpresduchataignier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Mer 8 Fév - 12:14

J'ai lu d'autres témoignages d'adolescents ou de jeunes adultes ayant été "unschoolers" et, j'ai constaté que :
- la formation choisie avait été, sans qu'ils en soient conscients, uniquement conditionnée par le plaisir ou j'irai même plus loin, par les loisirs qu'ils avaient. Mais, plaisirs ou loisirs non proposés ni encadrés par les parents, donc plaisirs ou loisirs immédiatement à leur portée, sans facteur d'intervention extérieur.
Un exemple : un jeune homme défend le unschooling en expliquant qu'il n'a jamais été scolarisé et que ses parents l'ont laissé apprendre uniquement ce qu'il souhaitait, le temps qu'il le souhaitait. Il a voulu apprendre à lire à six ans mais il s'est lassé car devait apprendre seul et n'est revenu à cet apprentissage que vers 9 ans. Apprentissage non encadré par les parents. Il passait une grande partie de son temps à construire des cabanes seul ou avec des copains. Il a du obtenir un CAP afin de pouvoir travailler dans une entreprise de bâtiment. Aujourd'hui il est salarié dans une entreprise de construction de maisons en "paille".
Dans ce cas précis, on ne peut pas dire que l'article de la CIDE n'est pas respecté mais, néanmoins réduit à son strict minimum. Ce jeune homme n'a jamais été guidé vers d'autres savoirs qui auraient pu le conduire à une autre formation. Il a été cantonné au minimum de ce que l'on stipule dans cet article.
Ce que je déplore c'est que cette personne n'ait pas conscience que si elle a réussi un CAP elle aurait pu aller plus loin dans sa formation, si autour d'elle on lui en avait donné les moyens et l'envie.
Pour moi, le unschooling a tout simplement bridé ce jeune homme et ne lui a pas permis d'aller au-delà de la seule chose qu'il savait faire : construire des cabanes.
Toujours selon moi, on peut tout à fait respecter les termes de cet article en créant cependant des inégalités sociales. on le sait au niveau de l'EN et on le voit aussi au niveau du unschooling mais on peut le voir également au niveau du homeschooling : tout dépend de ce que les parents mettent en oeuvre pour leurs enfants scolarisés ou non et tout dépend aussi malheureusement du budget dont ils disposent pour cela.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Monica des Fées le Mer 8 Fév - 12:19

Juste deux ou trois petites choses en passant et en me basant sur mes souvenirs (d'autant que le droit international était ce que j'étudiais) :

  • à partir du moment où un État, on va dire ici l'État français, ratifie une convention, elle devient une source de droit dans notre droit interne.
    Ce qui veut dire que l'on peut mettre en cause l'État français qui n'aurait pas fait en sorte que ce nouveau droit soit accessible à ses citoyens.
    Ce qui veut dire aussi que l'on peut se prévaloir de ce droit devant les agents de cet État et même dénoncer une éventuelle contradiction entre une disposition juridique française et ce droit international.
    J'ai, de plus, un sérieux doute sur la compétence des Inspecteurs quant à l'application du droit...
    Je vous rappelle aussi l'article 55 de la constitution de 1958 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006527541&cidTexte=LEGITEXT000006071194&dateTexte=20091021) : "Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l'autre partie."


Après, dans les faits, c'est souvent bien plus compliqué, il faut avoir envie de faire des actions en justice longues, pénibles, et coûteuses Smile

Cela dit, oui pour le fondement juridique du CCiv/autorité parentale dans le cas du problème de la séparation parent/enfant et non la CIDE qui, effectivement, semble viser d'autres situations.

Voilà, ce n'est vraiment pas grand chose, et il faudrait en fait creuser bien plus la question, mais si ça peut conforter...
avatar
Monica des Fées

Messages : 199
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 49
Localisation : Breizh Izel

http://www.chantdesfees.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Monica des Fées le Mer 8 Fév - 12:25

@Fargo a écrit:tout dépend de ce que les parents mettent en oeuvre pour leurs enfants scolarisés ou non et tout dépend aussi malheureusement du budget dont ils disposent pour cela.

Je modulerais légèrement cette affirmation en donnant notre exemple sans rentrer dans le détail : nous vivons avec un minima social (j'ai une AAH) ; on pourrait dire de ce point de vue que nos filles sont dans une situation inégalitaires, mais, le degré d'exigence de mon mari et de moi-même quand à l'instruction de nos filles étant nettement élevé, elles se retrouvent quasi constamment à en savoir bien plus que des enfants qui ont un niveau de vie bien meilleur que le leur... Je donne un exemple : nous n'avons pas les moyens de leur faire donner des cours de musique. Ayant fait de la musique plusieurs années, je leur ai donné les bases. L'une d'elle est passionnée de piano ; elle apprend seule (elle est très autonome) et je l'accompagne quand elle a besoin ; elle commence à avoir un bon niveau, j'ai pu comparer récemment avec une de ses amie dont les parents ont une bonne situation, un joli piano, etc... What a Face
avatar
Monica des Fées

Messages : 199
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 49
Localisation : Breizh Izel

http://www.chantdesfees.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Mer 8 Fév - 12:41

Toute mes excuses Monica des Fées, j'aurais du dire "tout" ce que les parents peuvent mettre en oeuvre.
J'ai une amie dont la fille de 10 ans pratique des activités extra-scolaires, à savoir : conservatoire de musique, natation, danse moderne. Je parle ici de couts financiers qui peuvent s'avérer trop importants pour beaucoup de budgets et donc cette obligation de choix qui risque fort de s'imposer à plusieurs familles n'ayant pas ou peu de moyens.
Nous sommes dans une société inégalitaire, ce qui peut contraindre les familles à revenus modestes à avoir recours à ce que je qualifierais de "système D" afin d'offrir à leurs enfants sinon la même chose voire mieux que ceux de familles aisées.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Monica des Fées le Mer 8 Fév - 13:02

Il n'y a pas de mal Fargo, d'accord ? Very Happy "Tout" ce que les parents peuvent mettre en oeuvre, c'est ok Smile
Par ailleurs, je reconnais vraiment que nous sommes dans une société inégalitaire, je voulais juste qu'on puisse aussi laisser la place aux familles à petits revenus qui sont malgré tout créatives Smile
avatar
Monica des Fées

Messages : 199
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 49
Localisation : Breizh Izel

http://www.chantdesfees.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Mer 8 Fév - 13:17

J'ajouterais même Monica des Fées qu'elles sont pour le coup très créatives tongue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Brune le Mer 8 Fév - 13:39

Monica des fées, nos revenus sont aussi plutôt modestes pour une famille nombreuse et je comprends tout à fait ce que tu dis... Wink Nous, côté vacances: on est de grands débrouillards! Very Happy si bien que nos enfants voient du pays à très petit budget.
Je pense que ce qui importe ce sont les outils que l'on met en place afin d'aider nos enfants à s'instruire... Very Happy Et le système D n'est pas le moindre.
avatar
Brune

Messages : 128
Date d'inscription : 22/09/2016

https://grandirpresduchataignier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par chouette y a cindy le Mer 8 Fév - 14:07

autre exemple mais côté scolarisation cette fois

dans mon cas c'est clairement l'école ( le conseiller d'orientation) qui à brider mon futur
j'étais très bonne en maths donc il m'oriente vers un bac S , sauf que comme je savais que c'était une filière très dure et que j'étais une grande flemmarde, j'ai refusé , et lui n'a pas insisté non plus .

Moi je voulais faire un bac L
 parce que j'aime écrire etc... mais mon faible niveau de grammaire/orthographe ( du à une dysorthographie que je me suis détecté seule  , merci encore l'école) , le conseiller a fait barrage cette fois

bref , j'ai demandé à ma meilleure amie tu fais quoi , elle a dit BEP serveuse , j'ai ok , je fais comme toi .

Dramatique , à 16 ans je quittais l'école  et comme j'étais dans le système , personne n'a été remis en cause etc...

Tout ça pour dire que école ou ief , c'est pareil il y a beaucoup à prendre ne compte .
avatar
chouette y a cindy

Messages : 695
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 37
Localisation : Finistère sud

https://chouetteyaplusecole.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Sandrine le Mer 8 Fév - 14:16

École ou ief: les enfants ont besoin d'être encadrés (pas bridés) par les adultes et la qualité de cet encadrement fait toute la différence!
avatar
Sandrine

Messages : 126
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 42
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Sandrine le Mer 8 Fév - 14:19

Les activités extra-scolaires sont très coûteuses qu'on scolarise ou pas ses enfants. La différence, c'est qu'on s'attend à ce que les enfants en ief aient plein d'activités en dehors de la maison (socialisation....) alors que les enfants sco peuvent gentiment glandouiller devant la tv sans que cela n'offusque pas grand monde.
avatar
Sandrine

Messages : 126
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 42
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par lessauvageons le Mer 8 Fév - 16:54

les enfants scolarisés ont parfois également tellement d'activités extra-scolaires qu'ils n'ont même plus le temps de glandouiller, rêver, lire une bd tranquille, juste pour que les adultes ne les aient pas dans les pattes...rien à voir avec le cide, je suis d'accord...et pendant ce temps là, les enfants n'apprennent pas à approfondir une ou deux activités passionnantes qui leur suffiraient amplement. Mais cela va avec la manie actuelle de la société du loisir, où à force de se conformer à l'injonction "il faut des activités" ou des loisirs" et personne n'a plus le temps de rien.

lessauvageons

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2016
Localisation : corrèze

http://les-sauvageons.legtux.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Mer 8 Fév - 17:05

Tout à fait d'accord lessauvageons, mais ces enfants là sont dans ce cas tout à fait dans "le moule" telle que notre société le conçoit et personne ne trouvera à redire à cela. On y verra au contraire une volonté de la part des parents de tout mettre en oeuvre pour leur épanouissement. Qui alors se soucie de l'avis de l'enfant dès lors que la société bienveillante applaudit ? Où se situe le bien de l'enfant dans tout cela ? Comment s'épanouit-il vraiment lorsqu'il n'a plus le temps d'être simplement lui-même ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par lessauvageons le Mer 8 Fév - 20:53

Le bien de l'enfant n'y a aucune place.

lessauvageons

Messages : 180
Date d'inscription : 22/09/2016
Localisation : corrèze

http://les-sauvageons.legtux.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Merepoule le Jeu 9 Fév - 12:05

pour moi, le fond de l'affaire est que IEF ou pas, ce sont les parents/famille qui font toute la différence...
avatar
Merepoule

Messages : 1508
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 42
Localisation : 49 chambellay

http://www.la-mere-poule.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Brune le Jeu 9 Fév - 16:23

@Merepoule a écrit:pour moi, le fond de l'affaire est que IEF ou pas, ce sont les parents/famille qui font toute la différence...

Je pense aussi... Mais peut-on penser que sans suivi à la maison l'IEF offrira alors moins de perspectives réelles à l'enfant ? Par contre, avec un suivi, ce peut être une réelle force car l'enfant peut souvent mieux découvrir ce qu'il aime...
avatar
Brune

Messages : 128
Date d'inscription : 22/09/2016

https://grandirpresduchataignier.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Merepoule le Jeu 9 Fév - 16:27

disons que les cas se répartissent comme suit
1. enfant scolarisé et parents investis = enfant suivi (plus ou moins mais suivi tout de même) par l'école + par les parents =2 suivis
2. enfant scolarisé et parents indifférents ou pas en capacité de = enfant suivi (plus ou moins etc...) par l'école uniquement = 1 suivi mince parfois mais suivi tout de même
3. enfant IEF très suivi par ses parents = 1 suivi intense (sans doute peut il en valoir 2...) mais il n'a cpdt pas l'apport du regard enseignant (que je n'idéalise pas )
4. enfant IEF et parents indifférents ou pas en capacité de = 0 suivi...
avatar
Merepoule

Messages : 1508
Date d'inscription : 22/09/2016
Age : 42
Localisation : 49 chambellay

http://www.la-mere-poule.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Invité le Jeu 9 Fév - 16:53

Dans le cadre de l'IEF effectivement, comme il n'y a que la famille pour assurer ce suivi, s'il fait défaut on se retrouve en contradiction avec la CIDE.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réflexions sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfants (CIDE)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum